Le drame de la CAN continue alors que Benjamin Tetteh du Ghana voit rouge avec des coups de poing lancés à plein temps

Il y a eu plus de drame à la Coupe d'Afrique des Nations [AFCON] vendredi soir lorsque le Ghanéen Benjamin Tetteh a semblé lancer deux coups de poing après le coup de sifflet final contre le Gabon. Le joueur de 24 ans a ensuite reçu un carton rouge après le temps plein, l'incident clôturant une rencontre dramatique entre les deux équipes.



Alors que Jim Allevinah a égalisé à la 88e minute pour le Gabon, la tension est montée après le coup de sifflet final de vendredi.

Le Ghana avait pris l'avantage pendant la grande majorité du match, André Ayew ayant ouvert le score dans les 20 premières minutes.

Mais le but tardif a laissé le Ghana patauger dans le groupe C, n'ayant remporté aucun de ses deux premiers matches du tournoi.

Le Gabon, quant à lui, a été laissé en bonne forme car le butin partagé signifie qu'il a traversé ses deux premiers affrontements sans goûter à la défaite.



JUSTIN:

CAN

Benjamin Tetteh a semblé lancer des coups de poing après le coup de sifflet final contre le Gabon (Image : Sky Sports)

Alors que le Gabon éclatait en célébrations jubilatoires au coup de sifflet à plein temps après son but tardif, le Ghanéen Andre Ayew a réagi avec colère.

Un groupe s'est rapidement rassemblé près des pirogues, et malgré les tentatives de l'arbitre pour contrôler la situation avec son sifflet et ses cartons, l'immense groupe de joueurs et de membres du personnel est rapidement devenu incontrôlable.



L'arbitre a ensuite émis un carton rouge bien après le coup de sifflet final, l'incident étant le dernier épisode d'une série d'événements dramatiques qui se sont déroulés lors du tournoi de cette année.

La rencontre de mercredi entre la Tunisie et le Mali a été entourée de farce lorsque l'arbitre Janny Sikazwe a donné deux fois le coup de sifflet final prématurément.

Dans un premier temps, l'officiel zambien a soufflé à temps plein à la 86e minute, avant de reprendre le jeu et de souffler à nouveau prématurément à la 89e minute et 47e.

Le banc tunisien, espérant renverser un déficit de 1-0, était furieux qu'il n'y ait pas eu de temps additionnel après que la mi-temps ait vu deux pénalités, deux incidents VAR, un carton rouge, cinq remplacements et une pause-boissons.



Alors que l'entraîneur du Mali attendait ses fonctions de presse d'après-match, les responsables de la CAN ont fait irruption dans la conférence de presse et ont exigé que le reste du match se joue.

Benjamin Tetteh

Benjamin Tetteh a été montré rouge après le coup de sifflet final contre le Gabon (Image: GETTY)

La Tunisie n'a cependant pas réussi à se présenter pour le redémarrage, car l'entraîneur Mondher Kebaier a plutôt publié une déclaration.

'Les joueurs ont pris des bains de glace pendant 35 minutes avant d'être rappelés', a-t-il déclaré.

'Je suis entraîneur depuis longtemps [et] je n'ai jamais rien vu de tel.

'Même le quatrième officiel s'apprêtait à lever le panneau, puis le coup de sifflet a été donné. La décision de l'arbitre est inexplicable. Je ne comprends pas comment il y est parvenu. Nous verrons ce qui en résultera.